Carnets de voyages

Guatemala: voir un volcan en éruption

Qui n’a jamais rêvé de voir un volcan en éruption de ses propres yeux ? De voir les coulées de magma en pleine nuit ? D’entendre la montagne gronder ? Lorsque j’ai vu les photos du volcan El Fuego la première fois, j’ai immédiatement ajouté ce lieu sur ma liste. J’aurais pu venir au Guatemala juste pour lui. Alors évidemment, quand je suis arrivée au Guatemala, je suis immédiatement allée à Antigua pour pouvoir le faire.

Où ?

Tout d’abord, il faut vous rendre à Antigua, à 1h en bus de la capitale Guatemala City. D’ici, vous trouverez énormément d’agences de voyage qui propose ce tour. Le tour en lui-même se fait depuis le volcan d’Acatenango. Il est situé juste en face du volcan El Fuego et offre une vue imprenable sur les éruptions.

Quand, comment, combien ça coûte ?

Les agences proposent ce tour tous les jours. Comme c’est sans doute l’excursion la plus populaire d’Antigua, vous trouverez sans soucis une agence avec des places de libre pour le lendemain. Les prix du tour varient entre 250 et 300 Quetzales, selon les agences et il faudra payer 50 Quetzales en plus pour l’entrée du volcan.

Ensuite, l’agence s’occupe de tout : des équipements si besoin (veste, gants, bonnet, etc.), le transport, les repas, la tente, le matelas, le sac de couchage, etc. Vous avez juste besoin d’apporter de l’eau et des snacks avec vous.

La randonnée

Venons en au faits à présent : la randonnée sur deux jours. Quel que soit l’agence que vous choisissez et le prix que vous payez, le déroulement des deux jours sera le même.

Jour 1

Pour ce tour, on était un groupe de 7 personnes plus le guide. Le temps de récupérer tout le monde, on a commencé la randonnée à 11h du matin. D’après le guide, on arrivera à 17h ce soir au camping. On a attaqué tout de suite la montée et en plein soleil en plus. Le chemin était assez raide, mais on a fait des pauses assez souvent pour se reposer et boire. En chemin on a croisé quelques vendeurs qui proposaient des boissons et des snacks. C’était une bonne occasion pour faire plus de pauses, car en fin de compte, le chemin continuait de monter presque jusqu’au camping. Heureusement, plus de la moitié était à l’ombre ! La fin de la randonnée m’a semblé interminable. On est arrivé au camping à 15h30, alors qu’on avait prévu d’arriver à 17h au départ ! On a donc marché 4h30 au lieu de 6h, une belle performance ! Sauf qu’en arrivant en haut, le ciel est couvert et on voit rien, même pas le volcan. Du coup, une fois nos vêtements chauds enfilés (car oui il faisait froid là-haut), on s’est installé dans la tente-dortoir et on a tous dormi un peu. On a marché rapidement c’est vrai, mais du coup on est tous très fatigué… A 18h, le guide nous réveille ; il a allumé un feu et préparé du chocolat chaud avec des marshmallows ! Du coup, on s’agglutine autour du feu avec nos boissons chaudes et nos marshmallows grillés. On enchaîne avec le dîner et là, l’orage éclate ! On file sous la tente, mais on est tous heureux que l’orage éclate enfin ! Parce qu’une fois fini, les nuages vont partir et on pourra voir les éruptions d’El Fuego ! En fin de compte, on n’a même pas eu d’attendre la fin de l’orage, on a pu voir des éruptions avec des éclairs en même temps ! C’était juste magnifique. On avait froid, regroupé sous la tente, en plein orage, mais le spectacle était superbe, comme pour montrer toute la puissance et la violence de la nature. On s’est senti tout petit, mais ébahi en même temps.

Jour 2

Comme vous vous en doutez la nuit a été courte. Et pourtant, à 3h du matin notre guide nous a réveillé pour nous dire… de rester coucher. On devait partir à 4h pour voir le lever de soleil, mais les nuages sont revenus et on ne verra rien. On pouvait tout de même admirer les lumières des villes aux alentours au travers des nuages à cet instant.

A 6h30, on se lève pour de bon, et une surprise nous attendait : le ciel était complètement dégagé. Le lever de soleil sur toute la plaine était sublime et pour la première fois, on voyait El Fuego en entier. Parfait pour débuter notre journée ! On a pris notre petit-déjeuner en admirant la vue (avec du pain grillé au feu de camp!) et une fois toutes nos affaires rangées, on est parti à 8h30. Si la montée a été rude la veille, la descente ne valait pas mieux. Ce qui nous a semblé raide à monter et aussi raide à descendre. Les genoux ont forcément râler et comme la veille, on était heureux d’arriver en bas à 11H. On a mis 2h30 pour tout descendre et on a croisé ceux qui montaient… en leurs souhaitant bon courage !

Les détails importants

  • Même s’il est possible d’acheter à boire et à manger en route, je vous conseille d’apporter au moins 3L d’eau par personne et assez à manger aussi. Les prix grimpent autant que vous pendant cette randonnée.

  • Le confort du camping est très rustique : pas d’eau, donc oubliez la douche, le lavabo, etc. il n’y a rien pour se laver ou de toilettes. Tout se fait « dans la nature ». Oubliez aussi l’électricité, il n’y a absolument rien hormis votre tente. Par conséquent, apportez assez d’eau si vous souhaitez vous brosser les dents ou vous laver un peu et pensez à une batterie de secours si votre smartphone ne tient pas deux jours sans être chargé.

  • Il fait froid en haut du volcan. Même si pendant la randonnée, vous avez chaud, voire très chaud, une fois arrivé en haut il fait très vite froid. Pensez à prendre des vêtements chauds et des vêtements de change, car vos vêtements de randonnée risque d’être trempés. Cependant, durant la nuit, vous ne devriez pas avoir froid. Les sacs de couchages sont très chauds et il est possible d’en avoir un deuxième si besoin.

Maintenant vous savez tout ! Même si la randonnée n’a pas été facile, je retiens surtout le bonheur et le mélange d’émotions que j’ai ressentis lorsque j’ai vu le volcan EL Fuego en éruption. C’est quelque chose d’indescriptible et magique, terrifiant et magnifique. Et vous, vous avez déjà pu voir un volcan en éruption, si oui où ça ? Ou bien c’est aussi sur votre liste ?

Fondatrice de L'Aller Simple, je me suis découverte une passion pour les voyages l'un d'un semestre Erasmus. Depuis, toutes les occasions sont bonnes pour découvrir le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge