japon geisha
Carnets de voyages

Tour du monde: Japon

Aah, le Japon, ce pays tant mystérieux qui fait rêver tant de monde. Il faisait bien sûr des pays que voulais visiter absolument. J’ai pu le visiter durant un mois et je n’ai pas chômé ! Je vous laisse découvrir mon itinéraire et mon ressenti !

Etape 1 : Tokyo

Je commence ma découverte du pays par sa capitale : Tokyo. Vue sa taille, vous vous doutez bien qu’on peut y rester facilement une semaine sans s’ennuyer. Entre ses quartiers et les villes dans les environs, il y a de quoi occuper.

D’abord, le quartier des sumos : Ryogoku. C’est dans ce quartier que se déroule les combats de sumos, et c’est aussi ici que vous pouvez avoir la chance d’en apercevoir. Vous remarquerez assez rapidement quand vous entrez dans ce quartier, puisque vous verrez des sumos partout : en peinture sur les façades, en figurine, etc.

Le deuxième quartier que je vous conseille se situe juste à côté : Asakusa. Il s’agit cette fois du quartier des geishas. Vous pouvez aussi visiter de magnifiques temples dans ce quartier et profiter de sa rue marchande pour trouver tous les types de souvenirs.

asakusa

Le quartier de Shinjuku est le quartier des affaires de la capitale japonaise. Ce qui est intéressant à voir dans ce quartier, c’est Godzilla ! Vous pouvez le voir d’assez loin, mais les plus courageux peuvent se rapprocher très près. Pour cela, il faut rentrer dans l’hôtel Gracery, prendre l’ascenseur et monter en terrasse. Cela peut sembler intimidant mais vous avez parfaitement le droit de le faire. Ne vous laissez pas impressionner par le réceptionniste. C’est aussi dans ce quartier que la vie nocturne est présente. De plus, la nuit le quartier est illuminé par les enseignes publicitaires et prend un tout autre visage.

shinjuku

Tokyo possède aussi des lieux emblématique à ne pas manquer. Et la star des stars est le parc Ueno. Situé en plein centre-ville, ce parc est le poumon de la ville. On peut y visiter son zoo ( et voir le fameux Panda!), voir ses temples et ses cerisiers (en fleur pour les chanceux). Bref, un bel endroit si vous êtes en manque de verdure !

S’il y a bien un bâtiment qui est le symbole de Tokyo, c’est la Skytree tower. Cette tour est la plus haute de la capitale japonaise et offre une vue à 360° sur toute la ville. Vous pouvez y aller durant la journée ou en soirée, la dernière entrée se fait à 21h.

Etape 2 : Les alentours de Tokyo

Même si Tokyo est une superbe ville, de plus petites villes aux alentours valent aussi le coup d’y passer une journée. Kamakura par exemple, est à 1h en train de Tokyo. Sa principale attraction est sa statue de Bouda géante. La ville est aussi remplie de temples, certains sont parfois assez insolites comme le temple Sasuke Irani. Il est rempli de statuette de chat. Il y en a partout, vraiment partout.

nikkoLa deuxième ville que vous pouvez visiter en une journée est Nikko. Le trajet est plus long (~2h30 depuis le centre de Tokyo) mais ça en vaut vraiment le coup. Nikko est réputée pour ses temples. Il y en a vraiment beaucoup à voir et ils sont tous réunis au même endroit. Si vous prenez le bus, vous pouvez vous promener le long du lac et admirer les cascades, Kegon falls. J’y suis allée durant l’hiver et c’était magique : de la neige sur les temples et les cascades étaient gelées en partie. Et si vous venez aussi en hiver, Nikko est aussi réputée pour ses onsens, parfait pour se réchauffer et se détendre !

Si vous venez en hiver au Japon, je vous recommande fortement d’aller à Nagano et plus particulièrement au Jigokudani Snow Monkey Park. Il faut compter 3h pour s’y rendre depuis Tokyo, mais il en vaut la peine. Il s’agit d’un parc naturel pour les singes. Sa particularité vient justement de ses singes : durant l’hiver, ils se relaxent dans des bains chauds extérieurs. Vous pouvez vous approcher très près des singes, mais il faut tout de même garder au minimum un mètre de retrait.

L’inconvénient de ce parc est son accès. Il faut un peu préparer son itinéraire avant. Pour vous aider, je vous mets cette image qui résume bien tous les transports possibles. Sachez aussi que depuis la gare de Nagano il est possible d’acheter un pass qui inclut le trajet en bus (A/R) et l’entrée du parc. Ce pass vous permettra d’économiser ~800 yens.

map_train_en

Le monument le plus célèbre qui symbolise le Japon est bien sûr, le Mont Fuji. Durant l’été, il est possible de grimper au sommet de cette montagne, mais si vous venez en hiver (comme moi) il faudra l’admirer de loin. Le meilleur point de vue d’après moi est depuis le lac Kawaguchi. De là, vous avez une vue sur le lac et le Mont Fuji en arrière-plan. Magique.

Hébergement

Tokyo est une ville immense et trouver un hébergement bon marché et pas trop éloigné n’est pas si évident. Le meilleur choix pour moi a été Anne Hostel Yokuzoma. Il est situé dans le quartier de Ryogoku, juste à côté d’une station JR. De manière générale, les hostels au Japon sont très bien. Je n’ai jamais eu à me plaindre de la propreté, de l’accueil ou des locaux. Et cet hostel ne déroge pas à la règle, si vous ne savez pas où vous logez à Tokyo, je vous le recommande vivement.

Etape 3 : Kyoto

Ancienne capitale du Japon, Kyoto est aussi célèbre que Tokyo. Et pour cause, Kyoto possède des merveilles aussi connues que celle de sa grande sœur. Je pense bien sûr à Fushimi Inari Shrine. Si le nom ne vous dit rien, en revanche, vous reconnaîtrez la photo ci-dessous.

fushimi inari

C’est exactement ici que se trouve, en autre, cette allée avec les arches orange. Cependant, il n’y a pas que cela à voir. Beaucoup de temples sont regroupés à cet endroit et il serait dommage de ne pas les visiter. Vous pouvez faire la petite randonnée et monter au sommet de la montagne. Tout le long du chemin, vous marcherez aussi sous des arches orange, mais beaucoup plus grandes cette fois et vous pourrez visiter plusieurs temples.

Un autre temple très connu à Kyoto est Kinkaku-ji, aussi surnommé le Temple doré. Pourquoi ce nom ? Tout simplement car il est entièrement recouvert d’or. Les amoureux de la photographie vont l’adoré, surtout les jours ensoleillé.

kyoto

Yasaka Shrine est aussi un temple important à Kyoto. C’est surtout sa superbe et immense porte rouge à l’entrée du site qui m’a marqué et impressionné.

Le dernier lieu sacré que je vais vous conseiller à Kyoto est Kiyomizu-dera. Il regroupe entre autre un temple bouddhique et un sanctuaire shinto. Ce complexe est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Il existe encore énormément d’autres temples à Kyoto à visiter, mais il y a aussi d’autres choses à voir ! A commencer par le sentier de bambou. Cette petite promenade se fait au milieu d’une forêt de bambous (et de touristes…). Elle est très facile et accessible à tout le monde (même aux poussettes).

Au centre-ville de Kyoto, il y a le Palais Impérial. La visite se fait uniquement de l’extérieur des bâtiments. On ne rentre jamais dans la demeure, mais on se promène autour des différents bâtiments et dans le jardin. Si vous souhaitez faire cette visite, renseignez vous sur les horaires, car le site ferme à 16h (et la dernière admission est à 15h20).

Juste à côté du Palais Impérial, il y a le Château de Nijo. Ce château se visite et il est possible de visiter l’intérieur du château cette fois (à condition d’enlever ses chaussures). Le château est vraiment somptueux surtout lorsqu’on admire les tapisseries et les dorures des bâtiments. Mais comme pour le Palais Impérial, faites attention aux horaires, car le château ferme aussi tôt l’après midi.

Hébergement

Pour Kyoto, j’ai eu la chance de trouver un hostel atypique, Hostel Mundo. Il s’agit d’une maison centenaire et traditionnelle japonaise reconvertie en hostel. Tout y est : portes coulissantes, plancher qui craque, futons, etc. L’hostel est situé dans le centre-ville, tout proche du Palais Impérial et du château de Nijo. Bref, je vous le recommande à 100 %!

Etape 4 : Hiroshima

L’histoire a malheureusement rendue célèbre cette ville. Cependant, Hiroshima s’est très bien reconstruite et offre beaucoup de choses à voir et à visiter. Le plus connu est sans doute le Château d’Hiroshima. Vous pouvez le visiter et une fois en haut, vous pourrez même avoir une vue sur toute la ville.

Si vous aimez la verdure et souhaitez voir des cerisiers en fleur (si c’est la saison), rendez-vous au parc Shukkei-en. L’entrée du parc n’est pas gratuite mais il propose plusieurs circuits dont le plus long dure environ 45min. Dans ce parc, vous verrez ce tout qu’on attend d’un parc japonais : les lanternes en pierre, le pont rouge, l’étang avec les carpes koï, les bambous, les cerisiers, etc.

Même si lorsqu’on se promène en ville on arrive à oublier son histoire, il y a un lieu qui vous le rappelle, le dôme. Ce bâtiment est l’unique vestige de la bombe nucléaire qui a dévasté la ville. Il est encore debout et des travaux de renforcement ont été réalisés pour empêcher son effondrement. On peut donc encore le voir aujourd’hui comme un témoin de l’horreur passé.

Etape 5 : Les environs d’Hiroshima

Vous aimez l’histoire concernant la Seconde Guerre Mondiale et vous aimez les lapins ? Aussi improbable que ça puisse paraître, il existe une île qui concile les deux. Okunoshima, ou aussi appelé l’île aux lapins, a été utilisée durant la Seconde Guerre Mondiale pour réaliser des tests en usines de bombes chimiques. Elle est aussi peuplée de lapins, qui une fois l’île abandonnée, ont proliféré et sont maintenant des centaines. Aujourd’hui, on peut toujours voir les bâtiments abandonnés (sans pouvoir y pénétrer) et les lapins vivants en toute liberté partout sur l’île.

Un des toriis les plus connus du Japon est celui de l’île de Miyajima. Il n’est pas situé sur l’île à proprement parlé, mais dans l’eau. Selon les marais, on peut cependant y accéder à pied ou l’admirer de la plage. L’île possède aussi d’autres petits trésors à découvrir comme le sanctuaire d’Itsukushima ou encore la pagode à 5 étages.

Miyajami (11)

Etape 6 : Osaka

Très proche de Kyoto et souvent délaissée des touristes, Osaka offre pourtant quelques merveilles qui valent le détour. Tout d’abord, le château d’Osaka est le symbole de la ville. Il est situé au milieu d’un parc et surplombe la ville. Si vous souhaitez avoir une vue sur toute la ville , vous pouvez monter tout en haut du château et profiter du paysage.

Le quartier le plus touristique de la ville est sans aucun doute Dotonbori. Il longe la rivière éponyme et possède de nombreux restaurants, magasins et salles de jeux. Même si comme moi, vous n’êtes pas forcément fan de ce genre d’endroit, ce quartier est tout de même hallucinant et typique du Japon comme on l’imagine. On peut aussi y trouver un petit trésor caché : un minuscule temple avec une statue recouverte de mousse, Hozen-ji.

osaka

Osaka abrite aussi un des plus vieux temples du Japon, Shitennoji temple. Il s’agit aussi du plus beau temple d’Osaka. Il est situé dans le quartier de Tennoji et est situé juste à côté du parc du même nom.

Etape 7 : Les environs d’Osaka

Accessible en métro depuis Osaka, la ville de Nara est une destination très touristique. Cela s’explique pour deux raisons : ses temples et ses rennes. Nara possède un regroupement de temples aussi impressionnants que magnifiques. Vous pouvez y admirer entre autre, la plus grande sculpture de Bouddha du Japon. Et cerise sur le gâteau, des rennes sauvages se promènent librement tout autour des temples. Ils ne sont pas agressifs mais faites tout de même attention à vos poches et gardez un œil sur vos affaires. Les rennes ont vite fait de vous « voler » vos affaires en croyant que c’est à manger.

nara

Coup de food

Je vais un peu changer mes habitudes dans ce chapitre. Au lieu de vous conseiller des restaurants, je vais vous conseiller des plats à goûter. Il s’agit de plats que des locaux m’ont recommandé et qu’à mon tour je vous recommande.

  • Sushis : Un incontournable lors de votre visite au Japon ! Sachez que les restaurants les moins chers sont ceux avec un tapis roulant pour vous servir les sushis (à volonté). C’est très ludique et typiquement japonais.

  • Ramen : Les fans de mangas connaissent sans doute déjà ce plat. Il s’agit d’un bouillon avec de la viande, des pâtes, des œufs parfois et un peu d’algue. Ce plat est très trèèèès roboratif et idéal si vous êtes affamés.

ramen

  • Unaji : Pour ceux qui veulent tenter de l’anguille grillée accompagnée de riz.

  • Takoyaki : Ce plat est très facile à trouver et bon marché. On peut le trouver aux restaurants ou dans la rue. Le Takoyaki est une boule formée de pâte avec à l’intérieur du poulpe. Cela s’accompagne généralement d’algues et de poissons séchés.

  • Monja yaki : Ce plat est facile à trouver à Tokyo, car il est originaire de cette région. Il est semblable à une omelette très liquide avec des légumes et se mange avec une spatule. Personnellement, c’était la première fois que je mangeais ainsi et je ne risque pas de l’oublier !

  • Zaruudon : Le « Udon » est un type de pâtes typique du Japon. Ces pâtes sont plus larges que celles dont vous avez l’habitude. Le Zaruudon est un plat constitué de pâtes (Udon) qui se mangent froides qu’il faut tremper dans une sauce juste avant.

  • Yakisoba : Le « Soba » est un autre type de pâtes typique du Japon l’instar des Udons. Le nom Yakisoba signifie littéralement nouilles sautées. Vous aurez donc deviné qu’il s’agit de nouilles sautées, mais aussi accompagnées de légumes.

  • Okonomiyaki : L’okonomiyaki est un plat typique de la région d’Osaka. Cependant, vous pourrez en trouver partout. Il existe autant de types d’okonomiyaki que de restaurants qui en proposent. Ce plat ressemble à une « crêpe » salée (avec de gros guillemets) et peut être constitué d’oeufs, pâtes, poissons, viandes, etc.

  • gyoza : Le gyoza est comparable à un énorme ravioli. Il s’agit de pâtes fourrées avec des légumes ou de la viande. Il peut être frit ou cuit à l’eau ou à la poële.

  • Chanko nabe : Ce plat est typiquement le plat des sumos. C’est un ragoût hypercalorique qui se partage à plusieurs. Ce plat est très convivial puisque c’est souvent un plat pour plusieurs personnes. Pour le manger c’est très simple : le serveur vous apporte deux plats un saladier avec le bouillon et un autre saladier avec les ingrédients (légumes, viandes, poissons, etc.). Il suffit de mettre tous les ingrédients dans le bouillon pour les faire cuire et ensuite vous pouvez déguster !

Transport

La question qu’on se pose lorsqu’on visite le Japon c’est : Japan Rail Pass (JRP) ou non ? C’est un sacré budget et il faut être sûr de le rentabiliser. Pour cela, vous pouvez calculer le coût de vos trajets en train grâce au site http://www.hyperdia.com/en/. Le JRP peut aussi être utilisé pour les métros notamment à Tokyo. Cependant, soyez bien prudent puisqu’il faut obligatoirement l’acheter avant votre arrivée. Le justificatif d’achat est envoyé par courrier et vous devez l’avoir pour effectuer l’échange au Japon dans une gare du réseau JR.

Personnellement, j’ai choisi de l’acheter et j’en suis très contente. J’ai pris souvent le train (le Shinkansen) et le métro donc il a été largement rentabilisé. De plus, j’ai trouvé son utilisation très facile et de plus, il n’est pas nécessaire de réserver le shinkansen si vous avez le JRP.

Budget

Le Japon est un pays qui coûte cher. La dépense la plus importante concerne les déplacements. Entre le train et le métro, le budget peut très vite exploser, c’est pourquoi si vous comptez vous déplacer beaucoup d’une ville à l’autre, je vous conseille de regarder pour le JRP.

Pour ce qui est du budget à proprement parlé, voici mon résultat :

– budget objectif : 9 220 Yens/jour (~ 73€/jour en février 2019)

– budget réalisé : 6 230 Yens/jour (~ 50€/jour en février en 2019)

Le Japon a toujours été un pays qui me faisait rêver et je n’ai pas été déçue bien au contraire ! A présent j’ai juste envie d’y retourner ! Et vous, vous avez envie de le visiter à votre tour ? Si oui, je vous propose une challenge bucket list pour le Japon. Prêt à relever le défi ?

Fondatrice de L'Aller Simple, je me suis découverte une passion pour les voyages l'un d'un semestre Erasmus. Depuis, toutes les occasions sont bonnes pour découvrir le monde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge